Beauté

Les bonnes superpositions : Teint, fraîcheur sublimée

Par  | 

PERFECTPAIR_101

Le fond de teint s’applique-t-il par-dessus ou sous le blush ? Même en make-up, il y a un ordre à suivre, et pas forcément celui que l’on croit.


Teint : fraîcheur sublimée

C’est la première étape, celle qui donne un maximum d’éclat, même lorsqu’il fait gris. Le secret ? Ne jamais oublier la règle d’or des maquilleurs professionnels en matière de texture : gras sur gras, poudre sur poudre et poudre sur gras. Ainsi, le résultat gagne en naturel. Facile, n’est-ce pas ?

  • Le fond de teint :

Au-dessus de sa crème du jour, au cas où c’est une formule crème ou un fluide, et en laissant quelques minutes à la peau pour qu’elle s’en imprègne. Vous l’aurez compris, plus la peau est hydratée, mieux le fond de teint s’étire. Bonus : on évite ainsi l’effet « peluche » des petites peaux mortes et des rides marquées. La bonne technique est de le déposer en touches sur la zone médiane, les rougeurs et les petites imperfections, puis lisser la matière vers l’extérieur, au pinceau qui est préférable à l’éponge car cette dernière absorbe trop.
Or, l’exception reste le fond de teint en poudre : à appliquer en dernier, par-dessus le blush ou l’illuminateur. Ainsi, il donnera un aspect velouté à la peau tout en gardant de transparence.

  • L’illuminateur :

Par-dessus tout le reste. Ces formules, enrichies de capteurs de lumière, font des miracles sur votre fond de teint, le blush et même la poudre. La bonne technique est de le mettre sur les cernes, l’arcade sourcilière, les ailes du nez, les parenthèses du sourire et les pommettes, en fondant bien la matière du bout des doigts. Vous devez toujours l’avoir dans votre sac, pour les retouches au cours de journée. En effet, ces pinceaux magiques contiennent souvent des bases hydratantes, et ne surchargent pas la peau de matière.

  • Le blush :

Avant le fond de teint, si c’est une « eau » de blush. L’idéal est de la poser en rond afin d’obtenir l’effet diffus du rose qui monte aux joues.
Fondu au même temps que le fond de teint, lorsque c’est une blush-crème. Ce type de blush est vivement recommandé pour les peaux sèches car il marque moins les traits et évite de plâtrer la peau en appliquant deux couches successives. La bonne méthode est de le tapoter légèrement sur le côté saillant de la joue.
Par-dessus, lorsque c’est une poudre, celle-ci est plus adaptée aux peaux mixtes. Elle se balaye sur la pommette, de l’intérieur du visage vers la tempe.

 

Lire : « Les bonnes superpositions : Regard, l’intensité subtile »

 

Lire : « Les bonnes superpositions : Lèvres, glamour durable »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

OhMag - les actus dans ta boite mail


Email address
We guarantee you to keep your privacy